Contexte :

« L’esprit d’entreprendre a progressé en Belgique ces dernières années » : cette affirmation est régulièrement diffusée dans les medias. Il est vrai que le nombre de créations d’entreprise n’a jamais été aussi haut. Par ailleurs, le démarrage d’un véritable statut pour l’étudiant-entrepreneur a constitué une solide avancée pour booster la création d’entreprise auprès des jeunes.

De nombreux programmes existent pour familiariser les étudiants aux aptitudes propices au développement de la culture entrepreneuriale (générations entreprenantes 2015-2020 AEI, « boost your talent » - ABE). Ceux-ci prévoient également un encadrement spécifique pour les enseignants ouverts à ces démarches.

Il n’en reste pas moins vrai qu’il reste encore beaucoup de travail pour renforcer et développer l’esprit d’entreprendre et singulièrement auprès des jeunes.

Selon des statistiques officielles croisées par EY, la Belgique occupe encore la dernière position du classement européen en matière de culture entrepreneuriale alors qu’elle se situe dans la première partie du classement en matière de cadre réglementaire, conditions de marché, accès au financement et compétences entrepreneuriales.[1]

 

Mesures  :

Izeo propose :

  • Un renforcement des programmes pour familiariser les étudiants aux aptitudes propices au développement de la culture entrepreneuriale et leur donner plus de visibilité auprès des entreprises (indépendants, PME) et des parents de jeunes de l’enseignement secondaire.Ceux-ci constituent une partie prenante indispensable au renforcement de l’esprit d’entreprendre. Il nous paraît pertinent de renforcer la visibilité des initiatives vis-à-vis de ce public.

 

  • La mise en place d’un programme qui permet à un étudiant de dernière année du secondaire de partager pendant un jour la vie d’un entrepreneur. Ce programme serait soutenu par les organisations d’indépendants et serait accompagné d’un coaching de l’étudiant avant et après l’expérience vécue sur le terrain. L’expérimentation, même pendant une période courte, permet de fixer quelques expériences concrètes qui resteront une référence pour l’étudiant lors de ses études supérieures.

 

 

[1] Comment booster l’esprit d’entreprendre, Trends-tendances, 11.01.2018

Dans le même thème