Contexte :

Le groupement d’employeurs est une ASBL ou un GIE ( Groupement d’Intérêt économique) constitué de deux ou plusieurs entreprises qui engagent un ou plusieurs travailleurs afin de les employer en alternance ou simultanément. 

Ces travailleurs sont mis à disposition des entreprises membres du Groupement mais ils ne concluent qu’un seul contrat de travail avec le groupement d’employeurs.

L’intérêt de la formule est clair : le développement de l'emploi via la mutualisation des activités, la sécurisation du contrat et de l’emploi du salarié, la flexibilité accrue pour l’employeur, la maîtrise des coûts et la rentabilité des associés, la modularité des besoins en fonction des attentes des partenaires, la formation permanente des collaborateurs, la mise en commun des bonnes pratiques des associés…

Le Groupement d’employeurs est un système qui permet une flexibilité pour l’employeur et une sécurité pour le travailleur. Une aubaine pour les indépendants et les TPE en recherche de compétences et qui craignent les charges administratives liées à l’occupation d’un travailleur.

On retrouve maintenant des Groupements d’employeurs dans des secteurs d’activité très variés. Il existe une trentaine de GE en Belgique alors que le dispositif rencontre un très grand succès en France avec un cadre législatif quasi équivalent. On dénombre en effet plusieurs milliers de Groupements d’Employeurs en France.

Le succès du dispositif en France vient du fait que les régions soutiennent les initiatives locales en vue de promouvoir le système.

 

Mesures :

Izeo demande aux Régions :

  • De soutenir financièrement les structures intermédiaires et organisations qui se créent en vue de promouvoir et initier la création de Groupements d’Employeurs
    (voir à ce sujet les initiatives existantes en France)
  • De réaliser une campagne d’informations destinée aux indépendants
  • De prévoir la possibilité d’obtenir une subvention régionale pour les démarches de création d’un GE ( procédures administratives, règlement d’ordre intérieur,..). Ceci constitue encore un frein au démarrage d’un GE pour les toutes petites structures.
    La subvention pourrait être liée à l’engagement effectif d’un premier travailleur par le Groupement durant une période minimum à fixer.