Contexte :

La cybercriminalité est une préoccupation réelle dans le monde des des PME. Vu leur taille,  la plupart des PME ne disposent pas de leurs propres équipes de cybersécurité.  Par ailleurs, les PME savent que leur avenir dépend en grande partie de leur capacité à se digitaliser mais elles sont parfoir frileuses à s’y investir. La cybercriminalité peut devenir un nouvel obstacle à une utilisation des outils numérique dès lors que celle-ci peut occasionner des coûts importants, voire compromettre la pérennité d’une PME.

Selon une étude de CSID Small Business Survey datant de mai 2016, 31% des petites et moyennes entreprises ne prennent aucune mesure de sécurité proactive et 53% des PME ne réalisent aucun back-up de leurs données importantes.

Des outils existent pour prévenir ces risques, notamment ceux créés par la Cyber Security Caoalition. Cependant, les entreprises ne sont pas encore suffisamment sensibilisées.  En outre elles manquent souvent de temps et de compétence pour les utiliser.

 

Mesure :

Izeo demande que chaque PME occupant moins de 10 travailleurs puisse bénéficier de ‘cyberchèques’ qui leur permettrait de faire appel à un expert en cybersécurité qui pourrait prendre en charge à raison de 4 jours par période de trois ans la mise en place des actions et procédures nécessaires pour garantir la cybersécurité de l’entreprise (installation d’antivirus, mise en place de procédure simple de sauvegarde des données, sécurisation des postes de travail et des appareils mobiles, mise en place d’un plan de de continuité des activités, …)

Izeo suggère également la mise en place d’incitants à souscrire une cyber assurance.