Contexte :

Le trajet de réintégration qui permet le retour au travail des salariés en incapacité de longue durée entraîne des coûts supplémentaires dans les PME : coûts administratifs, coûts de d’adaptation d’un poste de travail, etc … Ces frais pèsent lourdement sur les PME du fait que le tarif forfaitaire des services externes de protection au travail n’incluent pas d’aide pour les trajets de réintégration. De plus ces entreprises ont moins de moyens humains et financiers.

 

Mesure :

Toute entreprise de moins de 50 travailleurs dans laquelle le trajet de réintégration aboutit à une reprise du travail par le travailleur concerné perçoit une indemnité forfaitaire de 2000 EUR à charge de l’INAMI. Cette indemnité permettra à l’employeur de payer ses frais de procédure ainsi que les frais éventuels d’adaptation du poste de travail du travailleur concerné

Dans le même thème